LE THE AUX ETOILES

Paru en 2005 aux Editions Luce Wilquin

ISBN 2-88253-286-5

Une photoreporter française retrouve son père, disparu quarante ans plus tôt en pleine guerre d’Algérie, dans un hôpital psychiatrique au fond du Kazakhstan.

Elle décide de le ramener en France et, bien malgré elle, l’entraîne à travers l’Asie centrale lors du reportage qui lui a été commandé.

Avec Yoguel, le sculpteur sur acier de la mer d’Aral et son jeune protégé, cette photographe engagée, membre de Reporters sans frontière, entre clandestinement au Turkménistan lorsqu’elle apprend que plusieurs journalistes sont portés disparus.

Tous quatre découvriront l’un des pays les plus fermés au monde où la dictature règne en maître.

La reconstruction du père, la fragilité des anciennes républiques soviétiques, les enjeux économiques et humains de la région, l’émouvante beauté des gens simples tissent un roman bouleversant, dont le fil rouge est l’absolue sincérité d’une femme qui saisit son époque à bras-le-corps.

D Segalen THE ETOILES

Publicités

ALBUS

Paru en 2006 aux Editions Luce Wilquin

ISBN 2-88253-318-7

Camille est albinos. Il travaille au coeur du barrage hydroélectrique qui surplombe la vallée engloutie de son enfance et vit dans l’énorme pension de famille tenue par cinq générations : les Metral, avec ses arrière-arrière-grands-mères, deux jumelles centenaires au caractère bien trempé.

Arrivera-t-il à sortir de ce cocon douillet pour assumer au grand jour son drôle de corps qui fait se retourner les passants ?

C’est au Mali, où il participera pendant ses vacances à une mission humanitaire, que le déclic se produira parmi ses frères d’infortune, ces  » faux blancs  » d’Afrique.

Une histoire attachante où le vacarme de l’eau est moins fort que celui du coeur.

D Segalen ALBUS


ATTENDS-MOI PRES DES SAULES

Paru en 2011 aux Editions Luce Wilquin

ISBN 978-2-88253-418-7

Une écluse du Nord de la France, le monde des mariniers. Des personnages empêtrés dans leurs contradictions. Un étonnant imam modéré. Et la solidarité du monde des « petits ».

Sur un canal du nord de la France, Angèle Cloutier tient l’écluse semi-automatique n°23  » Le Pont-aux-Ânes « , menacée d’automatisation totale à plus ou moins long terme.

Elle vit seule dans la minuscule maison attenante où elle est venue s’établir après une carrière d’institutrice bien remplie.

Un jour, passe sur sa péniche un certain Jérôme Lepailleur, un ours mal léché qui se laisse troubler par cette femme originale et simple. Une panne bienvenue lui permet de jeter l’ancre dans cet endroit paisible pour partager avec elle d’agréables moments de complicité, même s’il tient farouchement à sa liberté.

Mais l’appel téléphonique d’une mystérieuse jeune femme remet tout en question. Il part sans la moindre explication.

La rancoeur d’Angèle Cloutier fait place à la surprise, puis à l’inquiétude dans les jours qui suivent : qui est cette intrigante et qu’est-il arrivé au marinier ?

D Segalen SAULES


COEUR OXYGENE

Paru en 2004 aux Editions Luce Wilquin

ISBN 2-88253-260-1

La montée des eaux du fleuve a noyé le paysage et coupé le village du monde. Ebu ne peut plus sortir seul de chez lui en raison de son obésité.

Sa voisine Jo la garagiste au caractère bien trempé, qui cache sa féminité sous une salopette maculée de cambouis, accepte avec réticence d’aider à son évacuation et de l’héberger dans son garage, perché avec son harnachement sur le pont élévateur.

Mireille, huit ans, est évacuée avec son orphelinat dans l’école voisine.

Jo et Ebu finiront eux aussi par rejoindre le gymnase, et de tendresse en coups de gueule, ces trois-là s’apprivoiseront si bien qu’ils finiront par ne plus se quitter, une fois les eaux redescendues.

D Segalen COEUR OXYGENE


AU POISSON QUI FUME

Paru en 2007 aux Editions Luce Wilquin

ISBN 978-2-88253-345-6

Dans le Red Light District d’Amsterdam, une histoire d’amour entre un bel oiseau en cage et la fille du croque-mort, sur fond d’infinie tendresse.

Louise Anne, une sorte de grande maigre assez moche au look extraverti, naïve et tendre comme un bonbon, quitte sa petite ville de province française pour, au gré du hasard, poser sa valise « Au poisson qui fume », une maison close en plein Quartier Rouge d’Amsterdam.

Un jour, coup de folie, les cinq prostituées dont elle est devenue la mascotte enlèvent un jeune homme dans la rue pour le punir d’être trop beau et le tiennent prisonnier au sous-sol, dans un ancien peep-show désaffecté.

Cet homme-objet la trouble au point de préférer l’anonymat. Cachée derrière une vitre sans tain, elle lui parle sans relâche.

Il est captif, elle est libre, mais allez savoir qui est le plus emmuré des deux…

D Segalen POISSON FUME